Comment réussir à prendre du temps pour soi quand on est débordé de travail

 
comment prendre du temps pour soi.png
 

Êtes-vous débordé au travail? Votre quotidien est-il surchargé à un tel point que vous avez l’impression de toujours courir et de ne jamais pouvoir prendre du temps pour respirer et profiter de la vie?

Je vous comprends parfaitement, car je suis présentement dans une période très chargée de ma vie.

En plus de mes activités régulières que je pratique à l’année longue (blogue, coaching, formation, travail à temps partiel, vie personnelle, etc.), je traverse actuellement la période des déclarations d’impôts ici au Québec (jusqu’au 30 avril).

Ça me fait donc une 2e entreprise à gérer, en plus de tout le reste.

Et honnêtement, ce n’est pas évident de concilier toutes ces activités et je me sens étiré de tous les côtés

Mon entreprise de coaching me demande du temps, les déclarations d’impôts aussi, mon travail et sans compter ma vie personnelle.

C'est un gros « rush » et j’ai l’impression d’être dans une fin de session universitaire qui dure depuis quelques semaines…

Toujours un dossier à faire, un client à appeler, une formation à préparer, un article à écrire, bref, pas le temps de lever le pied.

Je suis tellement occupé en ce moment que je néglige même certains aspects de ma vie comme :

Ma santé. J’ai moins le temps d’aller au gym, je me couche plus tard et me repose peu.

Mes relations. J'ai moins de temps pour sortir et voir des gens, car je travaille presque tous les soirs de semaine (temporairement).

Ma spiritualité. Mes temps de dévotions sont écourtés.

Le développement de mon entreprise. J’ai moins le temps de développer mon entreprise et je n’arrive qu’à faire le strict minimum pour rester actif.

Bon, heureusement pour moi, c’est une situation temporaire qui va se calmer à partir du 30 avril, quand la période des déclarations d’impôts sera terminée.

Je retrouverai alors un rythme de vie normal et pourrai à nouveau me concentrer sur mon entreprise de coaching, mon emploi à temps partiel et ma vie personnelle (sans être surchargé).

Dans mon cas, c’est seulement 2 mois par année que je suis autant débordé au travail. J’arrive donc à bien gérer sur le long terme sans trop de conséquences sur ma vie.

Malheureusement, pour certaines personnes, leur vie est un « rush » continuel 12 mois par année!

je suis débordé au travail.jpg

Ils ont un rythme de vie de fou, toujours occupé, toujours débordé et très peu de temps pour vivre et profiter pleinement.

Je pense, entre autres, à certains « solopreneur » très en demande qui doivent travailler sans cesse pour répondre à leurs clients.

Je pense aussi à différents professionnels dont l’emploi est très prenant en termes de temps.

Bref, des gens qui peinent à prendre du temps pour soi tellement ils sont débordés/surchargés par le travail.

Et malheureusement pour eux, les conséquences d’un tel mode de vie à long terme sont totalement néfastes.

  • Stress (à cause de la pression et des échéances)

  • Fatigue (sommeil de moins bonne qualité)

  • Impact négatif sur relations (peu de temps à investir dans les relations)

  • Problème de santé (pas le temps de prendre soin de soi)

  • Dépression

  • Frustrations (impression d’être esclave de son travail)

  • Etc.

Personne ne peut espérer vivre pleinement et profiter de la vie s’il est continuellement débordé au travail.

Un tel mode de vie ne peut pas durer à l’année longue, encore moins toute une vie!

Autrement vous ruinerez votre qualité de vie pour poursuivre des ambitions professionnelles, mais au final, est-ce que ça vaut vraiment la peine?

Le but de la réussite professionnelle est justement d’avoir une meilleure qualité de vie, pas de devenir esclave de son travail et de ne plus pouvoir rien faire d’autre que travailler…

Bref, que faire si vous êtes débordé par le travail aujourd’hui?

Comment réussir à prendre du temps pour soi afin de vivre et profiter de la vie, malgré votre horaire occupé?

Voici 5 stratégies que je vous propose pour renverser la situation et améliorer votre vie.

1. Établir des limites dans son horaire de travail

Quoi que vous fassiez dans la vie, vous devez premièrement établir des limites dans votre horaire.

Ces « limites » vous aideront à délimiter le temps que vous souhaitez consacrer à votre travail et le temps que vous voulez garder pour vous-mêmes.

Comme dans n’importe quelle dimension de la vie, les limites sont toujours là pour nous aider à adopter le « comportement optimal » et éviter le « comportement dangereux ».

Par exemple, s’il n’y avait pas de limite de vitesse en ville, tout le monde roulerait comme des fous et il risquerait d’y avoir beaucoup plus d’accidents mortels. Mais la limite de vitesse nous aide à opter pour le « comportement optimal », soit de rouler à 50 km/h.

Il en va de même au niveau professionnel. Il faut savoir limiter le temps que l’on passe au travail, et ce, dans le but de se garder du temps de qualité pour notre vie personnelle.

La présence de « limites » autour de votre horaire de travail est particulièrement importante si vous êtes un entrepreneur ou si vous avez le contrôle sur vos horaires de travail. Autrement, vous êtes à risque de vous faire prendre et de passer TROP d’heures au travail.

Sachez qu’il y a toujours quelque chose à faire au travail. Ça ne sert donc à rien de toujours sacrifier du temps personnel pour espérer avancer un peu plus, car demain matin, il y aura encore de NOUVELLES choses qui s’ajouteront.

Le travail est un cycle sans fin et il faut savoir y mettre fin nous-mêmes pour préserver nos temps personnels.

avoir du temps pour soi.jpg

Concrètement, voici des exemples de limites que vous pourriez instaurer dans votre horaire de travail :

  • J’arrête de travailler à 20h les soirs de semaine (et je me force à décrocher).

  • Je ne travaille jamais le dimanche (c’est ma journée de repos).

  • Je garde mon mercredi soir pour être avec mon conjoint(e)

  • Je suis avec des amis le vendredi et samedi soir (je ne travaille jamais).

  • Je quitte le bureau à 17h, et ce, même si je n’ai pas fini mon travail.

Quelles limites pourriez-vous instaurer dans votre emploi du temps afin de préserver vos temps personnels et familiaux?

2. Couper définitivement ou temporairement le non-essentiel

L’une des raisons pour laquelle nous sommes parfois débordés par le travail, c’est tout simplement parce que nous sommes impliqués dans TROP d’activités!

On fait partie de tel comité et tel comité, on a un deuxième emploi qui gruge tous nos weekends, on fait du bénévolat à tel endroit, on fait partie de deux programmes sportifs, etc.

Être trop éparpillé dans la vie est probablement la cause #1 de la surcharge de travail.

Et même si certaines activités auxquelles vous participez sont « bonnes » en soi, posez-vous la question à savoir si elles sont vraiment ESSENTIELLES?

► Êtes-vous réellement obligé de vous impliquer dans tel comité?

► Suis-je LA bonne personne pour m’occuper de tel projet (en dépit de tout ce que je fais déjà au travail)?

► Ne devrais-je pas m’impliquer dans un seul département plutôt qu’à trois endroits différents?

► Est-ce sage de participer à deux programmes de sports différents? Un seul ne serait-il pas suffisant?

Dites-vous que plus vous avez d’activités à titre personnel ou professionnel, plus vous serez occupé et moins vous aurez de temps libre.

Plus vous avez d’activités à titre pro ou perso, plus vous êtes occupé et moins vous avez de temps libre

Si vous cherchez à respirer un peu et prendre du temps pour soi, je vous conseille de revoir toutes vos activités et de couper définitivement ou temporairement celles qui ne sont pas essentielles.

Par exemple :

  • Pour les 3 prochains mois, je prends une pause de telle implication afin de pouvoir me ressourcer un peu.

  • Je coupe définitivement tel service pour me consacrer à 100% sur celui que je préfère et qui est plus rentable.

  • Je refuse de nouveaux clients parce que j’en ai déjà trop à servir.

  • Pour le prochain mois, je ne touche plus au projet X afin de me consacrer pleinement au projet Y (et ne pas être débordé).

C’est ce que je fais pour traverser ma période intense de 2 mois et éviter d’être encore plus débordé.

Durant cette période, je refuse presque toutes les demandes de coaching et formations en entreprise, puisque je n’aurais pas le temps de tout faire (à moins de travailler 80 heures par semaine).

Que pouvez-vous réduire temporairement ou définitivement afin d’avoir plus de temps pour vivre?



3. Apprendre à dire non

Dans le même ordre d’idée, il faut aussi comprendre que votre charge de travail actuelle est la somme de toutes les choses auxquelles vous avez dit « oui ».

Vous avez dit « oui »…

  • À tel contrat

  • Pour participer au projet X

  • À telle demande d’implication

  • À votre ami ou à vos enfants

  • À votre collègue

  • Etc.

Et la formule est simple : Oui + Oui + Oui = Contrat X + Projet Y + Activité Z = Charge de travail énorme

Dans le temps de le dire, vous vous retrouvez surchargé par tous les engagements que vous avez pris et vous vous plaignez de ne plus avoir de temps libre.

C’est un classique, mais c’est tellement vrai.

En fait, il faut comprendre que la vie est une négociation constante.

Chaque chose à laquelle on dit « oui » implique une autre chose à laquelle nous devons dire « non ».

Par exemple :

► Si je dis « oui » à la demande spéciale de mon client pour l’accommoder, je dis peut-être « non » à ma séance de sport que j’avais prévu en fin de journée.

► Si je dis « oui » à cette nouvelle conférence, je dis probablement « non » au temps que j’aurais pu consacrer à mon cours en ligne.

► Si je dis « oui » à cette demande de rendez-vous, je dis « non » au temps que j’aurais pu consacrer à tel projet.

► Si je dis « oui » à une soirée entre amis, je dis « non » à une soirée tranquille à la maison à me reposer.

avoir du temps pour soir.jpg

Bref, c'est à cause qu'on dit « oui » trop facilement, sans réfléchir à ce que ça implique, que l'on se retrouve à avoir trop à faire et pas assez de temps pour tout faire.

C'est souvent pour cette raison que l’on n'a plus de temps pour nous-mêmes...

La solution : Il faut apprendre à dire non, même aux choses intéressantes!

Plutôt que de dire « oui » à tout ce qui semble intéressant, prenez le temps de réfléchir sérieusement aux implications. Et si vraiment, c’est quelque chose qui a de l’importance à vos yeux et que vous êtes prêt à en payer le prix, dites « oui ».

En d’autres mots, changez votre réponse automatique en « non » et dites « oui » seulement quand ça vaut le sacrifice!

Bon, je suis conscient que dans la vie, il y a certains moments où on ne peut refuser à cause:

  • Des exigences du client/patron

  • Du revenu en jeu

  • De l'opportunité que ça représente

Dans ce cas, gardez en tête qu’en acceptant, vous devrez toujours dire « non » à quelque chose d’autre, autrement vous ajouterez encore à votre charge de travail et vous finirez par être débordé.

Si on ne cesse d’ajouter de l’eau dans un verre, vous êtes d’accord avec moi qu’à la longue, il risque de déborder, n’est-ce pas?

Et si l’on souhaite éviter le débordement, que faut-il faire? Vider la vieille eau afin de pouvoir en ajouter de la nouvelle.

C’est exactement ce que vous devez faire avec vos engagements. Si vous dites toujours « oui » sans rien éliminer, vous finirez par être débordé.

Mais si vous dites d’abord « non » à d’autres engagements, alors vous pourrez en accepter de nouveaux sans être surchargé.

Apprenez à dire « non » plus souvent et vous réduirez considérablement vos engagements, ce qui vous permettra d’avoir plus de temps libre.


Découvrez mes meilleures stratégies pour reprendre le contrôle de votre agenda, gagner 10h par semaine et accomplir plus (sans s’épuiser)


4. Toujours prioriser la vie personnelle et la famille

Comme je le disais en introduction, le but de la réussite professionnelle, c’est d’avoir une meilleure qualité de vie, pas de vous en priver…

Vous voulez réussir dans votre travail pour vous épanouir, générer un revenu, subvenir aux besoins de votre famille et mener une vie heureuse dans laquelle vous pouvez profiter du dur labeur que vous avez effectué.

Mais si votre travail prend toute la place et que vous n’avez plus le temps de profiter de la vie ni de passer du temps avec vos proches, à quoi cela sert-il?

Oui on veut accomplir de grandes choses. Oui on veut réaliser nos rêves. Oui on doit travailler fort.

Mais à quel prix?

À quoi sert-il à un homme de gagner le monde s’il perd son âme?
— Marc 8,36, Bible

Un verset de la Bible que j’aime énormément dit ceci : « À quoi sert-il à un homme de gagner le monde s’il perd son âme »?

Pourquoi passer toutes ces heures au travail à poursuivre le succès et la richesse si au final, on néglige ce qui est le plus important?

Si votre travail vous empêche d’investir dans votre couple, de passer du temps avec votre famille, de voir vos amis, de vous adonner à vos passions et de prendre soin de votre santé, je pense que vous êtes à côté de la plaque…

avoir le temps pour famille.jpg

Peu importe votre charge de travail, vous devriez toujours passer votre vie et votre famille en premier. Autrement, vous serez malheureux à long terme.

Certes, vous allez peut-être avoir du succès professionnel ou avec votre entreprise, mais le reste de votre vie sera très fragile.

Est-ce que ça vaut vraiment la peine?

La seule situation où c’est parfois nécessaire de passer le travail en premier, c’est dans certaines périodes intenses temporaires.

Par exemple :

  • Pendant les 2 semaines de la fin de session

  • Durant le mois de septembre pour le lancement d’un nouveau programme

  • Durant les 3 semaines précédents la préparation de tel événement

  • Etc.

À ce moment-là, vous vous consacrez intensément au travail pour quelque temps, mais ensuite, vous reprenez un équilibre normal et faites de la famille et la vie personnelle une priorité.

5. Planifier du temps libre chaque jour

Dernièrement, pas obligé de mettre toute votre vie à l’envers pour réussir à avoir du temps pour soi.

Oui, les stratégies que je viens de vous partager fonctionnent.

Mais vous pouvez aussi y aller simplement en planifiant de petits moments sporadiques au cours de vos journées!

Voici quelques suggestions :

► Déconnectez-vous des technologies et réseaux sociaux à 20h chaque jour. Cela vous laisse 1-2h de libre pour passer du temps avec vos proches, lire un livre ou vous adonner à une passion.

► Levez-vous plus tôt pour avoir du temps personnel le matin, avant votre journée de travail.

► Profitez de vos pauses pour faire quelque chose que vous aimez (lire, marcher, écouter des vidéos, appeler un ami, etc.

► Planifiez au moins 1 soirée de temps libre par semaine, sans aucun programme spécifique. Vous êtes simplement relaxe à la maison.

Bref, le temps libre se trouve partout. Soyez créatif cherchez à optimiser le temps qui est déjà à votre disposition pour profiter davantage de la vie.

Conclusion

Prendre du temps pour soi nécessite beaucoup d’intentionnalité.

Si vous ne prenez pas les choses en main, vous risquez subtilement d’être absorbé par votre travail ou votre entreprise et de ne plus avoir beaucoup de temps pour vous-mêmes.

Mais en établissant des limites dans votre horaire, en coupant définitivement ou temporairement les activités non-essentielles, en apprenant à dire « non » plus souvent, en priorisant volontairement votre vie personnelle avant le travail et en planifiant du temps libre chaque jour, vous devriez réussir à avoir plus de temps libre.

Mettez ces stratégies en pratique et vous verrez la différence.

Pour reprendre le contrôle de votre horaire et améliorer votre gestion du temps, je vous conseille ces 3 ressources :

  1. Ma formation avancée sur la gestion du temps

  2. Le livre The Free-Time Formula de Jeff Sanders

  3. Le livre Find More Time de Laura Stack

 

ÊTES-VOUS DÉBORDÉ PAR LE TRAVAIL? QUE COMPTEZ-VOUS FAIRE POUR REPRENDRE LE CONTRÔLE DE VOTRE TEMPS ET RESPIRER PLUS? LAISSEZ UN COMMENTAIRE CI-DESSOUS.👇


Matthieu Desroches

J’aide les entrepreneurs et leadeurs ambitieux à mieux s’organiser, bien gérer leur temps et augmenter leur efficacité afin d’avoir plus d’impact à travers leur entreprise. Visitez mon blog pour plus d’infos et de contenu.