Horaires flexibles: La clé pour augmenter l'engagement et la productivité de votre équipe (partie 1)

flexibilité du travail.jpg

L’horaire traditionnel de 40 heures par semaine, de 9 à 5 et du lundi au vendredi  est désuet.  

Alors que ce type d’horaire était approprié dans les années 1960 quand les hommes travaillaient dans des usines de production et que les femmes restaient à la maison, il en va tout autrement aujourd’hui.

Les temps ont changé, et nous sommes passés d’une ère industrielle à une ère technologique dans laquelle nous pouvons travailler de n’importe où et à n’importe quel moment, pourvu que nous ayons un ordinateur et une connexion Internet.

Ce changement de réalité fait en sorte que nous n’avons plus nécessairement besoin d’être physiquement à un endroit pour produire les résultats attendus par notre employeur.

C’est pourquoi nous assistons présentement à une révolution des horaires de travail partout dans le monde, et les horaires flexibles (arrangement pour permettre à un employé d’avoir plus de flexibilité) ne cessent de gagner du terrain.

Travail à domicile, semaine condensée, horaire écourté, heure d'arrivée et de départ variables sont tous des arrangements de plus en plus présents dans les entreprises du monde.

Selon des statistiques de l’institut FlexJobs:

  • Plus ou moins 80% des entreprises interrogées aux États-Unis prétendent être engagées dans une démarche d’offrir des horaires de travail flexibles à leurs employés.

  • Environ 15% de la main d’œuvre du Royaume-Uni a la possibilité de travailler de la maison.

  • 80% des Australiens interrogés estiment que la semaine traditionnelle de 40h n’est plus adaptée à notre réalité.

  • 53% des travailleurs en Inde préfèrent travailler de la maison.

Bref, il y a toutes sortes de statistiques qui démontrent que les horaires de travail flexibles sont en pleine croissance dans le monde et que cela est une valeur de plus en plus importante aux yeux des employés.

Alors que les horaires flexibles étaient originalement très en demande par les mères devant concilier travail et famille, on remarque maintenant que cela est demandé par la majorité des employés, dont les travailleurs plus âgés et les jeunes générations.

En effet, pour les milléniaux et les générations X et Y qui sont nés avec la technologie entre les mains, il est inconcevable de travailler toute sa vie dans un cadre rigide de 9h à 17h dans un petit cubicule fermé.

Au contraire, ces jeunes générations sont en quête de liberté, de flexibilité et d’indépendance, et ne veulent pas passer leur vie au travail, mais plutôt avoir beaucoup de place pour leur vie personnelle tout en effectuant un travail qu’ils aiment et qui s’intègre bien au reste de leur vie.

Le travail n’est plus leur vie, mais plutôt une composante de leur vie.

Un incontournable pour les employeurs

Bref, tout cela pour dire que les horaires flexibles et autres arrangements du même type sont désormais incontournables pour les employeurs.

Cela peut être LA clé pour augmenter la productivité d’une équipe et garder le personnel motivé.

Malheureusement, même s’il y une forte croissance des horaires flexibles partout dans le monde, il reste que la majorité des pays et des entreprises ne se sont pas encore adaptés à la nouvelle réalité du marché.

Les pays comme les États-Unis et l’Australie réalisent tout juste ce que certains pays nordiques comme la Suède, le Danemark et la Norvège ont réalisé depuis des années en commençant à peine à mettre en place des politiques d’horaires flexibles.

D’autres endroits comme le Québec sont encore plus arriéré avec seulement 6% de leur main-d’œuvre travaillant dans des grandes entreprises qui a la possibilité de faire du télétravail en date de 2012.

Bref, il y a encore beaucoup de travail à faire si l’on veut voir nos milieux de travail changer et s’adapter à la nouvelle réalité de l’économie. Selon d’autres statistiques, près de 47% des gens n’auraient pas encore la possibilité d’avoir des horaires flexibles dans leur emploi et environ 67% aimeraient que leur employeur leur en offre la possibilité éventuellement.

Dans cette série de 3 articles, je vais donc vous partager :

  1. Les bénéfices d’un horaire flexible pour l’employeur

  2. Les bénéfices d’un horaire flexible pour l’employé

  3. Comment intégrer un horaire de travail flexible dans votre équipe

En d’autres mots, je vais essayer de vous convaincre de pourquoi vous devriez mettre en place des horaires flexibles dans votre équipe, tout en vous montrant comment le faire.

Note : Juste avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à dire qu’un horaire flexible n’est pas nécessairement du télétravail. Cela est une composante d’un horaire flexible, mais ce n’est pas uniquement cela. Un programme d’horaires  flexibles peut inclure toutes sortes d’arrangements comme la semaine condensée, l’horaire écourté, l’horaire personnalisé et autres alternatives.

Partie 1 :Les bénéfices d’un horaire flexible pour l’employeur

Du point de vue de l’employeur, un programme d’horaires de travail flexibles peut sembler négatif au premier regard.

La réaction naturelle de tout employeur est de se dire  que :

  • Cela va nuire à la chimie de l’équipe puisque chacun travaillera de son côté.

  • Nous n’aurons plus le contrôle sur le travail de nos employés et nous allons les payer à regarder la télévision chez eux.

  • Nos employés vont abuser et nous voler du temps rémunéré.

  • Nous n’aurons plus une bonne cohésion d’équipe puisque chacun aura un horaire différent.

  • etc.

Bien que ces soupçons soient justifiés, il faut creuser plus loin pour réaliser que les bénéfices sont nettement supérieurs aux risques potentiels.

Voici les principaux bénéfices d’offrir des horaires flexibles aux employés, du point de vue de l’employeur.

1. Favorise l’attraction et la rétention du personnel

De nombreuses études ont démontré que la flexibilité dans l’emploi et la possibilité de contrôler l’horaire de travail sont des critères très importants pour favoriser l’attraction et la rétention du personnel.

Voici quelques études intéressantes qui appuient ce fait :

  • Une étude menée par Catalyst et par les Barreau du Québec et du Haut-Canada prouve que les horaires flexibles ont une grande importance dans le choix de l’employeur et la rétention du personnel. Selon cette étude, 84% des femmes et 66% des hommes ont dit que le critère #1 pour choisir un employeur plutôt qu’un autre est un « environnement plus réceptif aux engagements familiaux et personnels ». Puis, pour 81% des femmes et 67% des hommes, le 2e critère était « un meilleur contrôle de l’horaire de travail ». À titre de comparaison, la « rémunération accrue » n’a rejoint que 25% des femmes et 44% des hommes et arrive au 8e rang des critères les plus importants. Cette étude prouve donc que la flexibilité est privilégiée à la rémunération et favorise l’attraction ainsi que la rétention.

  • Un sondage effectué par FlexJobs auprès de 3100 professionnels en 2016 indique que 47% des professionnels interrogés ont déjà quitté ou considèrent quitter leur emploi à cause du manque de flexibilité de celui-ci. Le manque de flexibilité d’un emploi est donc une cause importante de départ dans une organisation.

  • Selon Katie Sleep, fondatrice de List Innovative Solutions, une firme de développement de logiciel, les pratiques en matière d’horaires flexibles de son entreprise ont contribué à connaître un taux de rétention de ses employés de 95% au cours des 16 dernières années. Selon elle, les horaires flexibles s’avèrent donc une stratégie payante pour les employeurs.

  • Un autre sondage effectué par Tinypulse auprès de 400 professionnels indique que 12% des employés qui ont droit à des horaires flexibles et qui ont un meilleur équilibre vie privée-professionnelle sont plus enclins à rester avec leur employeur à long terme.

Ces études montrent que le fait d’offrir des horaires flexibles aux employés est désormais un facteur excessivement important pour attirer les meilleurs candidats et retenir le personnel à long terme.

Les meilleurs employés seront souvent en quête de flexibilité dans leur horaire et ne voudront pas être figés dans un horaire trop rigide qui les priverait d’accomplir d’autres choses dans leur vie.

Ainsi, si une entreprise n’offre pas d’alternatives flexibles, elle risque de perdre les meilleurs candidats.

Je connais personnellement des gens très talentueux qui ont réduit leurs horaires de travail à 2-3 jours par semaines plutôt que 5 jours, afin d’avoir plus de flexibilité pour accomplir d’autres choses comme écrire, voyager et faire des conférences.

Les horaires flexibles sont tellement importants aujourd’hui que certains employés préfèrent même avoir un emploi moins rémunéré, mais avec plus de flexibilité. En tant qu’employeur, vous devez donc accorder une sérieuse considération à ce facteur.

2. Augmente le moral et l’engagement du personnel

Un peu comme le facteur précédent de la rétention du personnel, la flexibilité contribue, en plus de garder le personnel plus longtemps dans l’entreprise, à augmenter le moral et le niveau d’engagement du personnel envers l’organisation.

Plusieurs études, dont celle de FlexJobs effectué en 2016 ont démontré que les employés ayant droit à un programme d’horaires flexibles trouvent plus de satisfaction dans leur travail que ceux qui n’en ont pas.

Les gens, surtout les jeunes générations, veulent travailler pour un employeur qui se soucie non seulement de leurs résultats professionnels, mais aussi, de leur qualité de vie personnelle.

Et lorsqu’un employeur leur offre cette possibilité, ils sont plus satisfaits et heureux dans leur travail, et donc, plus engagés envers l’organisation.

Comme l’explique Simon De Baene, fondateur de GSOFT, dans une entrevue avec La Presse :

« On a compris assez vite que le bonheur au travail, c'était la clé du succès. Mettre le bonheur de l'employé en premier lieu est devenu l'enlignement de l'organisation. Le jour où on a commencé à faire ça, on a commencé à avoir des résultats exceptionnels »

Alors que les horaires flexibles peuvent donner l’impression que l’employé sera moins engagé envers l’entreprise, les études montrent que c’est plutôt le contraire qui se produit.

3. Réduis l’absentéisme et les retards

Un autre bénéfice intéressant des horaires flexibles pour un employeur est que cela contribue à réduire l’absentéisme et les retards au travail.

En effet, si un employé a le contrôle sur son horaire, alors il n’a plus de raison d’être en retard. Par exemple, s’il peut choisir l’heure à laquelle il arrive au travail (à l’intérieur d’un certain cadre), alors il pourra ajuster son horaire de la façon qui lui convient dans le but d’être à l’heure au travail.

De plus, si l’employé a la flexibilité de pouvoir modeler son horaire comme il le veut, alors il pourra parfois travailler plus longtemps lors d’une certaine journée, dans le but de compenser pour son absence le lendemain, ce qui revient au même qui si l’employé n’était pas absent du tout.

Dans son livre Extreme Productivity, Robert Pozen présente une étude effectuée dans les années 1980 qui a démontré qu’un horaire flexible contribue à réduire l’absentéisme d’environ 20% (p.231).

Bref, en donnant plus de flexibilité au personnel, vous pouvez vous attendre à avoir moins d’absence et de retard au travail.

4. Améliore l’image de l’entreprise aux yeux des chercheurs d’emploi

Les employeurs qui offrent de bons programmes d’horaires flexibles à leurs employés sont toujours reconnus et enviés par les chercheurs d’emploi.

On a tous déjà entendu parler des programmes de flexibilité de Google comme la sieste pour les employés, le bloc pour travailler sur des projets personnels au travail, l’horaire flexible, ou encore, des semaines de 30 heures d’Amazon.

L’employeur qui innove en matière de flexibilité pour son personnel se fera toujours une bonne réputation et tout le monde aura envie de travailler à cet endroit. Qui ne voudrait pas travailler pour ces entreprises, avec de telles conditions?

Je connais, par exemple un employeur qui offre 5 semaines de vacances à ses employés dès leur première année de service ainsi que la possibilité de travailler à domicile à certains moments de la semaine, et ce, dans le but d’assurer une meilleure qualité de vie à son personnel. D’un point de vue externe, ça donne envie de bénéficier de ces conditions.

L’entreprise qui innove en matière de flexibilité aura toujours une meilleure image auprès des chercheurs d’emploi que celle qui est très rigide et peu flexible.  

5. Augmente la productivité du personnel

Le fait d’offrir des horaires flexibles comme le télétravail, la semaine écourtée ou les heures d’arrivée et de départ ajustables contribuent également à augmenter la productivité du personnel.

Par exemple, dans un certain sondage, 53% des gens prétendent qu’ils seraient plus productifs s’ils pouvaient travailler à l’extérieur des bureaux de l’entreprise, comme à la maison, dans un café ou une aire de travail collectif.

Souvent, le bureau est une source de distraction avec les interruptions des collègues, le bruit environnant et le téléphone qui sonne sans cesse. Or, en ayant parfois la possibilité de travailler à l’extérieur des bureaux de l’entreprise, certains employés estiment qu’ils seraient beaucoup plus productifs, ce qui serait bénéfique pour l’entreprise au bout du compte.

De plus, en ayant un horaire flexible où la personne peut, par exemple, déterminer à quelle heure elle commence à travailler, un gain de productivité est à prévoir.

En effet, l’employé ayant de la latitude peut organiser son horaire en fonction de ses moments productifs. S’il est plus productif le matin, alors il peut ajuster son horaire de manière à travailler de 7h30 à 15h30. S’il est plus productif en après-midi, alors il peut travailler de 10h à 18h.

Bref, la flexibilité donne à l’employé la possibilité de travailler au moment et à l’endroit où il sera le plus productif, et au final, c’est l’entreprise qui récolte le fruit de la productivité de l’employé.

6. Économie de coûts

Finalement, le dernier bénéfice des horaires flexibles est que cela peut contribuer à réduire certains coûts. Une étude de CNN Money affirme que le fait d’offrir des horaires flexibles aux employés peut permettre à une entreprise d’économiser jusqu’à 11 000$ par année pour chaque employé.

Voici quelques économies potentielles liées aux horaires flexibles :

  • Coût de recrutement et formation moins élevé. Si les politiques de travail flexibles contribuent réellement à augmenter le taux de rétention du personnel, alors cela signifie que les employés demeureront plus longtemps dans l’entreprise, ce qui indirectement, réduira les coûts de recrutement et de formation.

  • Moins de frais de bureau. Si une entreprise permet, par exemple, le travail à domicile, alors cela peut contribuer à réduire les frais de bureau comme l’utilisation de fournitures, le café, l’eau, l’électricité, les frais d’impression, etc.

Certaines entreprises associent également une augmentation de leur chiffre d’affaires à la mise en place de programmes d’horaires flexibles.

C’est le cas de Simon De Baene, fondateur de GSOFT, qui affirme que le chiffre d’affaires de son entreprise a doublé en 5 ans, suite à la mise en place des différents programmes pour son personnel.

Une autre étude de FlexJobs indiquait que 68% des entreprises qui ont mis en place des programmes d’horaires flexibles ont vu une augmentation de leur chiffre d’affaires dans les temps qui ont suivi.

Il y a donc de l’argent à faire en autorisant les horaires flexibles!

Conclusion

Bref, la flexibilité du travail est désormais un facteur très important pour les chercheurs d’emploi, et les entreprises doivent s’adapter à cette réalité dans le but d’attirer les meilleurs candidats, mais, aussi, de retenir les travailleurs déjà en poste.

Heures variables, semaines condensées, travail à temps partiel et travail à domicile sont les formes les plus courantes d’horaires flexibles, et ces initiatives comptent d’ailleurs de nombreux avantages, tant pour les employeurs que les employés comme nous le verrons dans le prochain article.

Si vous êtes un employeur, vous avez peu à perdre en comparaison aux différents bénéfices énumérés dans cet article.

Sans nécessairement passer du jour au lendemain d’un horaire traditionnel de 9h à 17h à un horaire totalement flexible, vous pourriez au moins commencer à être intentionnel dans votre désir d’offrir certains arrangements à vos employés.

Maintenant que nous connaissons les bénéfices d’un horaire de travail flexible du point de vue de l’employeur, nous observerons dans la deuxième partie de cet article les bénéfices du point de vue de l’employé.


Matthieu Desroches

J’aide les entrepreneurs et leadeurs ambitieux à mieux s’organiser, bien gérer leur temps et augmenter leur efficacité afin d’avoir plus d’impact à travers leur entreprise. Visitez mon blog pour plus d’infos et de contenu.